Festival
On y était ! > Nuits Sonores 2022

Le retour des Nuits Sonores, le festival électronique et numérique lyonnais !

Du 25 au 29 mai 2022 se sont déroulées les célèbres Nuits Sonores à Lyon (69). Véritable laboratoire culturel, les Nuits Sonores nous proposent chaque année de découvrir sa vision onirique de la culture électronique et numérique.

Oscillant entre plusieurs lieux mythiques lyonnais (les anciennes usines Fagor, la Sucrière, le Sucre et le H7, Heat), les Nuits sonores nous offre un festival atypique, diversifié et hybride avec des parties en journées, les “Days” et en soirée, les “A night with”.

Radio le Triangle a eu l’honneur de participer au “Day 1” (mercredi 25 mai de 17h à 00h) et au “Day 3” (vendredi 27 mai de 16h à 00h) aux anciennes usines Fagor pour vous faire part de son expérience du festival. 

nuits-sonores-logo

Un lieu atypique et iconique

Le premier jour, nous arrivons dans les anciennes usines Fagor dans le 7ème arrondissement de Lyon. Un lieux iconique lyonnais puisqu’il accueille de nombreux événements et l’on comprend rapidement pourquoi : cet endroit est tout simplement gigantesque ! Une friche de 29 000 m² parfaite pour accueillir un festival techno de part son aspect industriel.

Les Nuits Sonores l’ont bien compris car ils exploitent parfaitement cet environnement. Lors de notre première balade nous découvrons 3 scènes : une scène Live, une scène en 360° et une scène “Sound system” en extérieur. Des bars sont disposés ici et là et nous repérons même un bar à vin. Un espace extérieur avec transats, bancs très agréable est placé au centre des trois scènes de sorte à rester proche de tout dancefloor. Un atelier de sérigraphie est également à disposition pour imprimer soi-même son t-shirt Nuits Sonores et nous repérons les amis de FIP radio présents sur le festival pour des interviews.

Au premier abord, nous en sommes persuadés : nous allons passer un super festival ! 

nuits-sonores

Une scénographie de lumière

Pour un festival prônant la culture électronique et numérique nous n’en attendions pas moins. Nuits Sonores nous a bluffé par ses jeux de lumière sur la scène “Live” avec un énorme écran derrière les artistes diffusant des volutes, des formes vaporeuses rappelant les affiches du festival pour nous emmener dans l’univers qui lui est propre.

La scène 360° quant à elle, nous a littéralement immergée dans l’univers onirique et numérique des NS (Nuits Sonores). Des formes abstraites, vaporeuses ou des vidéos découpées en kaléidoscopes. Des couleurs se mélangent, des images s'entremêlent… Que dire de plus. La scène 360° nous a envoyé dans un autre espace temps.

Dans un des hall, nous pouvons admirer un univers intéressant réalisé par une scénographie ingénieuse : des faisceaux dirigés vers des boules à facettes. Permettant un effet pailleté dans tout le hall.

Pas de doute, la lumière est une partie prenante de toute la scénographie du festival. Lumière étant à l’image de la culture électronique étant elle-même une onde électromagnétique, se propageant dans l'espace et le temps. 

amelie-lens-nuits-sonores

Une programmation éclectique

Comme à son habitude, les Nuits Sonores nous proposent une programmation riche et diversifiée. Électronique en tout genre, techno, house, OVNI musical, les NS ne nous ont pas déçus !

Un premier Day sur la scène 360 avec un b2b de Kink et et Bawrut nous envoi directement sur une autre planète tandis qu’en soirée, le set techno bien musclé d’Amélie Lens, sur la scène Live, a littéralement déchaîné la foule !

Le Day 3 nous a permis de découvrir Violaine, qui a ouvert la scène Live. Fondatrice et ancienne directrice d’Arty Farty, elle nous a mis le sourire en ce début d’après-midi. Un rapide passage au bar à vin pour déguster de bons gamays avant de rapidement se placer au milieu de la scène 360 pour profiter de l’OVNI électronique Para One. Un retour sur la scène Live pour se déchaîner avec The Hacker & Kittin et finir par un closing de cette journée avec l’habitué des Nuits Sonores : Daniel Avery

nuits-sonores-360

Un festival agréable et bienveillant

De manière générale, il est important de souligner que les Days, même avec un nombre de participants important, sont très agréables de par la taille du lieu et de l’organisation pointilleuse d’Arty Farty.

Des bar dans tous les coins, une signalétique précise intégrée à la scénographie et, le bonus, des toilettes propres avec peu d’attentes comprenant des urinoirs masculins ET féminins.

Côté safe, une brigade importante tournait dans le festival avec la possibilité d’utiliser une application permettant de signaler tout danger. De nombreux stands de prévention comme Consentis ou Act Right était également présent et de nombreux message envers toute forme de violence, racisme, discrimination étaient diffusés et affichés dans le festival.

nuits-sonores-scenographie

Les Nuits Sonores, une expérience à ne pas rater !

Pour conclure nous avons eu le droit à un festival sortant des sentiers battus, mettant en lumière la culture électronique et numérique moins traditionnelle de ce que l’on peut voir avec une programmation extrêmement riche. Un espace bien optimisé, une scénographie nous emmenant dans l'univers onirique des Nuits Sonores et une bienveillance à tous les niveaux.

Bref nous avons passé un super moment, dans un festival en plein centre de Lyon. Une expérience à ne pas manquer pour tous les amoureux d’OVNI électronique et d’univers numérique !

Reportage photo

Partager cet article

Ne tarde plus !

Ne rate aucunes infos ! Inscris-toi à notre newsletter.

Contact

Laisse nous un message...